Archive for novembre 2010

Test Equilibrio sur Wiiware

Voici un article que j’avais écrit il y a un an environ. Il n’était pas destiné à ce site à l’origine, mais bon vu qu’il est écrit à mon avis il vaut mieux en faire part ici.

TEST

Equilibrio est un jeu de boules disponible pour 500 points sur la boutique Wii. Comme vous avez sûrement du le deviner, c’est un jeu essentiellement basé sur l’équilibre. Il est jouable avec la Wiimote de Nintendo et également avec le Wiiboard comprit dans Wiifit. Pour la Wiimote, il suffira donc de la pencher selon un angle prédéfinit par le niveau pour transporter la boule. Pour le Wiiboard, il faudra jouer avec son poids dans le but de diriger la boule dans le sens qu’on souhaite.

Une recette simple mais efficace

Le but du jeu est simple. Il faut amener une boule aux propriétés diverses, dans un portail représentant la fin du niveau. Ce jeu rappelle plus ou moins Marble Madness sorti en 1989 sur la première console de Nintendo. Ainsi, il existera plusieurs boules spécifiques à chaque monde. La première est une boule en pierre, très lourde et très fragile ; la boule en papier, au contraire, est plutôt légère et ne se casse pas facilement ; la boule en caoutchouc peut rebondir sur les murs et vous donne donc le pouvoir d’atteindre des lieux qui semblaient jusque là inaccessible ; la dernière est la boule en acier qui résiste à tout, sauf à l’acide.

Le jeu compte au total 64 niveaux très hétérogènes, tous franchissables dans le mode conquête. Au départ, ils sont plutôt simples et la difficulté semble bien doser… Néanmoins, à partir de la 20ème zone, des mondes simples s’enchainent en compagnie d’autres plus difficiles. Cela s’explique par l’introduction d’autres boules qu’il faudra apprendre à maitriser au fur et à mesure. Mais le jeu est bien pensé, si le joueur reste buter trop longtemps sur une épreuve à cause de sa difficulté. Le jeu lui proposera tout simplement de passer à l’étape suivante et s’il le souhaite de visionner une démo du niveau. Ainsi, les joueurs les moins persévérants, ne seront pas découragés par la difficulté surprenante du jeu.

Les différents mode de jeu

Grâce aux divers boules et aux mondes que l’on peut basculer jusqu’à 360°, on a droit à des niveaux très spécifiques. Par exemple, certains ressemblent à des bonhommes, un autre représente une tour Eiffel miniature etc… La longueur des niveaux est assez variable, mais dans l’ensemble ils ne sont pas très longs. Pour donner un exemple simple, il suffira de 2 minutes à un joueur expérimenté pour terminer un niveau « long ». Toutefois, certains mondes possèdent des checkpoints, car leur difficulté vous forcera à recommencer une étape plusieurs fois. La plupart des aires de jeu présenteront des obstacles, par exemple des piques qui perceront le sol, des profondes marres d’acide, des half-pipe inspirés des divers skatepark. Mais, c’est dommage que certaines structures, comme les trampolines ne soient pas visibles sur la carte en bas à gauche de l’écran. Il est également regrettable de voir que les ventilateurs qui peuvent propulser la boule en papier ne soient présent que dans un seul niveau…

Equilibrio possède en plus du mode conquête, d’autres modes, comme le mode challenge qui consiste à franchir 5 niveaux parmi les 64 du jeu. De plus, ce mode propose des défis aléatoires. Certains mondes devront être franchis dans une limite de temps prédéfinie, d’autres accorderont un nombre limité de vies au joueur. C’est justement dommage, qu’on ne puisse pas choisir de terminer tel ou tel niveau selon les conditions précédemment cités. Le dernier mode dégage moins d’intérêt. C’est le mode hasard, qui permet au joueur d’effectuer un des 64 niveaux choisis aléatoirement. Il existe une fonction un peu à part, quand le jeu est terminé, vous pourrez rejouer n’importe quelle arène à volonté.

Ce jeu tirant son intérêt dans l’équilibre peut aussi se jouer à 4 joueurs. En multijoueur, deux modes placent les joueurs en concurrence. Le mode match, il faudra terminer 5 niveaux et le score général sera pris en compte. Le mode rallye est plus amusant, car le but sera de terminer le plus rapidement possible les 5 niveaux pris au hasard. Toutefois, pour pimenter légèrement la partie, le niveau 3 est un niveau chance. Ce dernier comme son nom l’indique, possède une part de hasard qui permettra aux joueurs à la traine de rattraper les meilleurs si la chance leur sourit. C’est un petit apport plutôt sympathique qui peut parfois modifier le cours des évènements. Au contraire, le mode conquête sera plus axé sur la coopération. Pour passer au niveau suivant, tous les joueurs devront terminer l’épreuve proposée. Cet aspect coopératif forcera donc les joueurs les plus expérimentés à épauler ceux qui se noient dans la difficulté.

Le scoring et son importance

Equilibrio tout comme la plupart des jeux sur Xbox 360 possède une série de 25 succès deblocables lorsque vous exécuterez des actions spéciales. Par exemple, si vous tombez juste à côté du portail final, vous pourrez obtenir le succès « pas de bol », qui montre que vous avez échoué de très peu votre quête. Vous devrez néanmoins, refaire certains niveaux pour obtenir des succès spéciaux.

C’est également un jeu d’équilibre qui possède de fortes possibilités de scoring, tel Super Monkey Ball ou Tetris. En effet, lorsque vous parcourez un terrain de jeu. De nombreuses pièces incrustées d’une étoile peuvent être ramassées sur votre parcours, elles rapportent 300 points chacune. En maitrisant bien le jeu, c’est-à-dire en atterrissant correctement, vous pourrez gagner de 300 jusqu’à 1200 points si l’atterrissage est parfait. La vitesse est aussi prise en compte pour compter le score final, plus un niveau sera terminé rapidement, plus le score sera élevé. A contrario, si un niveau s’étend trop en longueur, le score en souffrira fortement. Le score prend donc une part importante grâce à un classement permettant de se comparer aux autres joueurs, mais pas au reste du monde malheureusement.

Par contre l’interaction de certains menus laisse parfois à désirer malgré leur originalité. Pour prendre l’exemple du menu qui gère les succès à débloquer Il faudra laisser pencher la Wiimote pendant un léger moment pour avoir la possibilité de visionner les 25 succès. Tandis que dans d’autres jeux, il suffit juste de s’aider de la croix multidirectionnelle pour voir très rapidement ce qui semble intéressant. Heureusement que le menu des 64 niveaux est organisé de telle manière à voir l’épreuve qui s’avère intéressante. Néanmoins, c’est dommage de ne pas avoir une description, ou tout simplement une petite image de l’arène sur les icônes qui les représentent… Puisque pour un joueur, cela peut paraître agaçant de chercher la perle rare parmi 64 autres. Il faut tout de même reconnaître que les boules spécifiques sont indiquées selon les arènes dans le mode conquête, mais c’est parfois un faible indice lorsque d’autres niveaux possèdent la même balle. Le jeu présente aussi des petits bugs, par exemple lorsque la boule se trouve sur un half-pipe, il lui arrive parfois de se bloquer. Il sera donc fort dommage de recommencer le niveau dans sa totalité.

Mon verdict :

Graphismes : Les graphismes ne font pas l’intérêt du jeu, mais ils correspondent bien à l’ambiance joyeuse qu’ils souhaitent dégager. Ils rappellent quand même fortement certains graphismes pastelles de vieux jeux sortis sur les consoles 16 bit et 32 bit.

Gameplay : Le gameplay est simple et cruellement efficace. Il suffit juste de pencher sa Wiimote ou de jouer avec son poids sur le Wiiboard pour enchainer les niveaux. Par contre, le jeu n’est pas facile.

Durée de vie : Ce n’est pas un jeu très long, 5 heures environ suffiront pour arriver à bout du mode conquête. Mais pour finir le jeu dans sa totalité, il faudra une dizaine d’heures, car il y a 25 succès à débloquer. Pour ceux qui ont la chance de jouer à plusieurs, la durée de vie du jeu est alors très longue, car il y a le mode conquête qui met plutôt l’accent sur la coopération, tandis que le mode challenge met en valeur la concurrence.

Son: Les bruitages sont plutôt bien réalisés. On ne se lasse pas d’entendre les petites bulles lorsqu’on passe au-dessus d’une marre d’acide. De plus les bruitages changent selon les propriétés des boules. Quand on se trouve sur un half-pipe, le bruitage est similaire à celui d’un skateboard. Quant aux musiques, elles restent plutôt agréables sans être extraordinaire.

Conclusion :

Equilibrio est donc un jeu fort sympathique pour passer un bon moment de temps en temps. Notamment grâce au monde conquête qui par moment est plus ou moins difficile, au mode challenge et à la possibilité d’avoir un score toujours meilleur. Le multijoueur rayonne aussi le tableau, car il apporte beaucoup de fantaisie pour ce jeu parfois frustrant. Cependant, certains menus du jeu manquent cruellement d’interaction et certaines idées très simples qui existent déjà dans d’autres jeux auraient pu la rendre nettement plus agréable. Equilibrio est un jeu honnête qui vaut largement ses 500 points sur la boutique Wii. Espérons plus tard, qu’un nouvel opus corrigera les défauts du précédant, tout en osant aller jusqu’au bout de ses idées.

Date de création 12/09/2009