La Fraise Tagada

L’histoire des fraises synthétiques

Les fraises tagada sont des bonbons créés par Haribo en 1969, une petite merveille en plus du voyage sur la lune de Neil Amstrong. Ces bonbons sont fait à partir de peu de choses, de la gélatine et de sucre aromatisé. Il existe également d’autres ingrédients plus techniques comme les divers colorants qui tapent à l’œil d’ailleurs et donnent rapidement envie de manger le petit bonbon. Leur forme et leur goût m’attire depuis très longtemps déjà. En primaire j’adorais les fraises tagada, aujourd’hui même encore leur gout ne me lasse pas. C’est un fin mélange qui me rappelle de nombreux bons souvenirs. Ce goût de fraise reste très agréable. Il est intéressant de noter que le créateur de ces fraises Hans Riegel n’est pas parti de grand choses. Il avait sa petite maison, des idées et surtout sa créativité qui lui a permit de s’enrichir et de créer une grande entreprise tout en améliorant le marché du travail. Les fraises tagada et les divers bonbons existant d’ailleurs sont tout le fruit du travail de personnes qui ont voulu créer quelque chose ensemble. L’esprit humain est capable de nombreuses choses, même les plus minimes engendrent de grandes conséquences.

Le goût de la fraise tagada

Tout comme son nom l’indique, la fraise tagada imite tant bien que mal le gout de la fraise. Selon les grandes enseignes vous trouverez un paquet de 300 grammes pour 94 centimes d’euro voir 1.14€, par contre dans certaines épiceries du soir le paquet retirera 2€ de votre poche. Certains disent que la gourmandise n’a pas de prix, mais il faut reconnaitre que la meilleure opportunité qui se présente mettra plus facilement en éveil le palais. Pas loin de chez moi j’ai donc la chance d’en obtenir pour 94 cents, ce qui me donne carrément plus envie de consommer d’avantage les fraises synthétiques. Enfin bref, j’aime leur prix, mais surtout leur goût de fraise et le sucre qui s’effrite petit à petit dans la bouche. Leur goût d’ailleurs a un grand pouvoir d’addiction, le fait de manger une fraise vous donnera rapidement envie de dévorer toutes les autres. Et de surcroit sans exagérer. Cependant le fait de partager ces bonbons avec des potes ou avec la famille leur donne un gout tout de suite plus intéressant. Un verre d’eau vous aidera à vite oublier votre temporaire addiction et vous aidera à rapidement penser à autre chose.

L’avantage de ces bonbons est que contrairement aux dragibus, ils ne collent pas aux dents. De plus, ils sont très très bons et se mangent très facilement peu importe votre âge (enfin sauf si vous êtes un gamin de 2 ans :p ou autres…). Leur gout me rappelle également de nombreux souvenirs, que se soit les fêtes d’anniversaires endiablées ou pas :D, les divers réunions entre amis etc… En tout cas j’espère que plus tard, les enfants pourront toujours en manger :).

La concurrence permet l’évolution

Les fraises tagada comme je l’ai expliqué précédemment ont un gout plutôt unique, mais la simplicité de leur recette a provoquée la naissance de divers concurrents des grandes enseignes. Ainsi tous les magasins créés maintenant leur propre fraise tagada. Etant donné que j’ai goûté divers produits dérivés, je peux confirmer que leur gout n’ai pas le même et qu’elles ne sont pas toujours aussi croustillantes, mais elles restent bonnes quand même. C’est pour cela que la grande entreprise Haribo a créée les fraises tagada acides. Contrairement à leur confrère, leur couleur est rose et leur gout plus acidulé, leur pouvoir addictif reste moins important. Mais elles restent tout de même très agréables à manger et leur acidité se fait vite oublier. Si vous êtes amateurs de bonbons, je vous conseil d’en acheter pour une soirée ou tout simplement pour les faire découvrir à vos cousins, petits frères, grandes sœurs, voir même à vos enfants si vous en avez ^^.

Et pour finir…

La fraise tagada est un bonbon riche en histoire, sa naissance à 1969 est une des sources principales de succès d’une petite entreprise qui désormais règne presque en maître sur le marché du bonbon. Malgré la concurrence, son goût est immortalisé dans la bouche des enfants qui sont devenus les adultes d’aujourd’hui. Certes, elle a subit peu d’évolutions, mais son goût addictif doit expliquer en parti le fait qu’elle n’en ait pas eu réellement besoin. Cependant, même si vous n’aimez pas les fraises tagadas, rien ne vous empêche de vous intéresser à d’autres types de bonbons qui n’en restent pas moins tout aussi bon :) .

Date réelle : 07/09/10

Publicités

One response to this post.

  1. Posted by Max on février 3, 2016 at 10:23

    J’aimerai savoir les critiques de la tagada par rapport à son goût…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :