Archive for février 2010

Avatar le film dont tout le monde parle

Introduction

Chers lecteurs, voici un article sur le récent film de James Cameron nommé Avatar. Ce film a énormément fait parler de lui, car il a été réalisé par le créateur de Titanic dans un premier temps. Dans un deuxième temps, c’est un film assez spécial puisqu’il est en 3 dimensions, on peut donc regarder le film de deux manières, soit comme un film ordinaire c’est à dire sans les reliefs etc… Ou bien en 3D à l’aide des lunettes spéciales. C’est pour cette dernière version que j’ai opté, et que je compte critiquer ici. La place de cinéma m’a quand même coûté 8€ environ (6€ à peu près pour la place de cinéma, 2€ pour louer les lunettes et une longue file d’attente pour voir le film…), ce n’est pas donné c’est sûr, mais honnêtement après être sorti du film je n’ai même pas pensé à ces détails… Pourquoi !? Me demanderez-vous. Je vais vous expliquer tout cela dans cet article. J’espère que vous prendrez goût à le lire et que si vous avez regardé le film, vous retrouverez certaines remarques ou bien en contraire m’en donnerez des nouvelles. Pour ceux qui n’ont pas vu le long métrage, je vous conseil de ne pas lire cet article car il dévoile de nombreuses intrigues sur le film. Désormais vous êtes prévenu et je peux me lâcher. Ha ha !


Scénario et critique

Contexte et présentation

Le film Avatar se déroule dans le futur , loin de notre époque car la technologique a considérablement avancé. Désormais, les hommes peuvent voyager à des années-lumière à l’aide de vaisseaux perfectionnés, de plus, ils maitrisent très bien le clonage et la cryogénisation (c’est à dire le fait de geler un être vivant pour l’empêcher de vieillir et donc de vivre à des siècles plus avancées).

On est tout de même frappé par cet univers qui semble anticiper le monde d’aujourd’hui, car on observe des hommes qui voyagent dans le but de trouver des nouvelles ressources naturelles, des technologies avancées, l’exploitation des ressources etc… En effet, j’ai oublié de parler d’un point fort important et je préfère le souligner dès maintenant car il a un rôle important par la suite. La médecine a également considérablement progressé, maintenant les médecins peuvent réparer la moelle épinière d’une personne donc lui permettre de ne plus être paralysé… En échange d’une grosse somme d’argent. Cela remet donc en question la position des personnes handicapées dans la nouvelle société et ça, j’en parlerai plus tard…

Le protagoniste et son avatar

Le personnage principal d’Avatar est donc un ancien Marine nommé Jake Sully, ce dernier est victime de paralysie justement. On peut donc déjà imaginer la faiblesse avec laquelle part le personnage, car malgré son handicap, il reste tout de même un soldat de l’armée américaine, au niveau sportif ce dernier est donc forcément désavantagé. Cependant, les qualités de ce personnage ne résident pas dans ses capacités physiques, mais bien dans son mental.

On a donc à faire à un protagoniste intelligent qui travaillait dans les services de renseignements de l’armée et qui va faire en sorte de poursuivre correctement son travail. En effet, Jake à la suite du décès de son frère jumeau a décidé de son plein grès de traverser des années-lumière et d’adhérer au programme avatar.

Justement le mot avatar peut porter à confusion, car il est utilisé à de nombreuses sauces. Dans notre cas, l’avatar ou autrement dit les « voyageur de rêve » appelé ainsi par les navis (ces derniers d’ailleurs ressemblent étrangement à des chats-garous de Titan Quest) , sont des hybrides mi-humains/mi-navis. Les avatars ne sont  pas sensibles à l’atmosphère nocif de Pandora (la planète à des années-lumière de la terre), de plus, physiquement ils ressemblent beaucoup aux navis et également à leur propriétaire. C’est à dire qu’un avatar ressemblera fortement à son pilote humain qui le manie à l’aide d’une machine assez spéciale.

But de la mission d’infiltration

Jake doit « piloter » un avatar pour mieux connaitre le peuple « indigène » autrement dit les navis, dans le but d’exploiter un métal rare se trouvant par le plus beau des hasards sur le lieu d’habitation des navis. C’est pourquoi, l’entreprise privée qui compte gagner un paquet de fric grâce à ce voyage veut par tous les moyens déloger les navis, quitte à utiliser la force. Cependant des scientifiques et d’autres personnes s’y opposent fortement, comme Grace Augustine qui est la scientifique la plus haute gradée du voyage.

Grace préfère connaitre le peuple et mener des relations pacifiques avec les extra-terrestres, c’est pour cela qu’elle traite avec mépris les marines qui sont pour elles des « êtres sans cervelles ». Toutefois, plus on avancera dans le film, plus son estime pour Jake va augmenter. En revanche, un autre personnage s’intéresse également à Jake, c’est le colonel Miles Quaritch qui voit en lui l’espion idéal pour connaitre les faiblesses du peuple de Pandora.

Le protagoniste accepte donc cette mission car il n’a « rien à perdre », c’est un homme handicapé qui se sent peu utile et n’est pas respecté sur la planète terre, il va donc accepter cette mission pour vivre des expériences palpitantes et uniques. En pilotant son avatar pour la première fois d’ailleurs, il est plein d’enthousiasme, cette scène m’a marqué, car l’ancien Marine s’amuse comme un enfant, il reprend plaisir à marcher, à courir et prend donc conscience de ce qui lui manquait. En effet, les médecins lui conseillent de rester prudent, de ne pas se précipiter pour effectuer des tests etc…

Cependant, Jack n’en fait qu’à sa tête, il est têtu, se précipite pour jouer au basket avec d’autres avatars et prend conscience petit à petit du nouveau corps qu’il habite. Ce corps justement n’a rien à voir, car les avatars mesurent en moyenne 2 mètres de hauteur, ils ont une queue (pas de grossièreté hein :D), ils sont beaucoup plus forts que des humains normaux. Il faut normalement attendre un long moment avant de maitriser ce corps, mais Jake y arrive assez facilement. Il est sûrement doué ou plutôt plus motivé que les autres, car il n’a plus pris plaisir à marcher depuis longtemps et reprend rapidement conscience de la liberté de mouvement qui lui manquait.

La faune et la flore de Pandora

Jake va donc réaliser sa première mission sur Pandora en compagnie de Grace, de Trudy Chacon et de Norm Spellman. En voyageant, Les missionnaires vont rencontrer un animal hostile, à cause de ce dernier, Jake sera séparé du groupe et devra rester toute la nuit dans la forêt de Pandora. Durant son voyage, Jake va faire connaissance de la faune et de la flore de la planète. Il verra des fleurs géantes qui se rétractent dès qu’elles sentent un étranger et des quadrupèdes qui semblent vouloir le manger… Pour s’échapper, Jake va utiliser un bâton enflammé, mais cette arme ne suffira pas, car il va rencontrer une navi nommée Neytiri qui va lui sauver la vie.

Jake naturellement va la remercier, cependant Neytiri ne le verra pas du même œil, car en tant qu’habitant de Pandora, l’idée même de tuer un animal l’écœure. Malgré l’hostilité qu’elle éprouve pour les avatars qui sont pour elle des imposteurs. Neytiri sera ensuite forcée de le présenter à son peuple, car des minuscules êtres scintillants vont être attirés par Jake. Ces êtres scintillants sont en réalités des « lucioles » provenant de l’arbre principal de Pandora, l’arbre âme semble donc être une des sources de survies du peuple navi et on peut supposer que « les lucioles » sont ses messagers.

En y repensant, cette idée d’arbre important pour le monde ne m’est pas du tout inconnue, en tant que gamer, j’ai beaucoup apprécié les secret of mana autrement dit Seiken Densetsu. Dans ces jeux l’arbre est vu comme une déesse qui veille sur le monde… Et devinez quoi, dans Avatar c’est pareil O_O, excepté que les messagers de l’arbre sont des fées dans les jeux… Peut-être que l’inspiration de James Cameron se trouve dans ces jeux là justement (d’ailleurs il parait que son projet avait émergé il y a une dizaine d’année déjà), où dans des légendes tournant autour de l’arbre de vie ou de mère nature… Enfin, si vous pouvez me renseigner là-dessus, je ne suis pas contre !

Enfin revenons à Neytiri, en présentant Jake à son peuple, elle est beaucoup critiquée par ce dernier, car en plus Jake ne l’aide pas, comme il ne connait pas les coutumes du peuple, il enchaine boulettes sur boulettes… Neytiri va devoir expliquer à son père, le chef de la tribu, les événements qui se sont déroulés. Le chef ordonnera à Neytiri d’apprendre les coutumes du peuple navi au nouveau venu… A partir de là l’entrainement commence pour Jake.

Les expériences de Jack

Jake va vite s’empresser de raconter ses expériences, aux scientifiques d’abord, puis aux marines, en particulier à leur chef… De plus, chaque colon de Pandora possède un journal intime, en réalité c’est une caméra où chaque personne est obligée de raconter ses expériences. Cette obligation est sûrement du au fait que les humains sont éloignés de la terre, comme ils ne voient plus leur planète, ils doivent trouver un moyen de s’y accrocher. Ainsi en racontant leurs expériences, ils peuvent se dire qu’après tout leur proche regarderont sûrement leur vidéo, puis ça évite les coups de blues je pense. Imaginez que vous soyez éloigné de votre planète, déjà en voyageant à 500 km de chez vous, c’est perturbant. Vous perdez vos repères, vous devez changer d’habitudes, vous ne voyez plus vos proches etc… C’est un grand changement dans la vie qui peut parfois provoquer un gros malaise

Socialisation et relations

En parallèle Jake continue son entrainement, il devient de plus en plus fort et est donc de plus en plus respecté par le peuple navi. En outre, il se rapproche de plus en plus de Neytiri et s’adapte aux coutumes du peuple navi. Le héros commence donc de plus en plus à changer, car en s’attachant au peuple navi, il ne veut plus du tout provoquer leur destruction. Par ailleurs, Jake se détache de plus en plus des humains, même s’il reste proche des scientifiques qui sont pour lui ses vrais amis dans le film. Les autres humains sont décrits surtout comme des personnes qui veulent du profit (les dirigeants de l’entreprise), les autres c’est-à-dire les marines sont plutôt décrits comme des hommes qui ont voyagé car ils sont en recherche de sensations fortes et de bagarres.

D’ailleurs le héros n’a pas de relations sociales avec eux, car comme il est handicapé ces derniers n’ont aucun respect pour lui, de plus, la plupart du temps il est associé à son avatar et préfère rester avec lui. Ceci se voit par son comportement d’ailleurs, Jake se douche de moins en moins, il se hâte de manger pour ne faire qu’un avec son avatar etc… En réalité, sa vie humaine est banale et ne provoque plus d’excitations en lui, même si Miles Quaritch lui a promis de lui rendre ses jambes après sa mission. Jake se sent paradoxalement inhumain parmi les siens, et plus humain parmi les extra-terrestres qui sont tout au long du film décrit comme des sauvages par la majorité des humains d’ailleurs. Les scientifiques tentent en vain de faire comprendre l’enthousiasme qu’ils ressentent en étant au côté du peuple de Pandora, de leurs traditions. Cependant ils sont incompris, car seules les matières premières intéressent les colons.

Dilemme et regrets

L’armée humaine ne tardera pas à passer à l’offensive en détruisant le lieu d’habitation des navis. Jake sera déçu par le comportement des humains et va même les trahir en détruisant les caméras d’un tracteur géant. Cependant, le colonel Miles va l’apprendre et se hâtera de suspendre Jack, les scientifiques seront également emprisonnés… Ainsi une des pilotes d’hélicoptère, Trudy Chacon les libérerera et permettra la fuite des héros. Malheureusement, elle provoquera sans faire exprès le décès de Grace.

Jack sera donc obliger de regagner le respect du peuple navi, car en tant qu’avatar, il a avoué avec beaucoup de regrets qu’il a aidé les humains dans leur projet de destruction. Pour reconquérir le respect des navis, Jack va se souvenir de l’importance de leurs coutumes, il va sans tarder prendre le contrôle du plus grand prédateur aérien de Pandora à l’aide d’un lien. En effet, tous les navis possèdent de longs cheveux où se trouve un lien qui peut les unir à n’importe quel animal de Pandora. En revenant vers les navis sur le dos du grand prédateur, Jake va immédiatement provoquer leur admiration.

Il va également en profité pour leur parler de son plan de contre-attaque à l’égard des humains. Jake réussira pour la première fois à réunir tous les peuples de Pandora pour combattre les humains. D’ailleurs avant de partir à la guerre, Jake prie la déesse de l’arbre âme. A cette entité, il va lui expliquer la vie humaine sur terre, en décrivant un monde à l’agonie où les êtres humains se sont éloignés de la nature, il dit de ses mots : « Ils ont détruit leur mère ». Par la même occasion, Jake conseille même à l’arbre âme de voir la mémoire de Grace qui est morte au niveau de ses racines. En réalité, l’arbre âme est en plus d’être un arbre gigantesque, le patrimoine des navis, car il absorbe la mémoire unifiée de leurs ancêtres. Le peuple de Pandora peut  lui demander conseil etc… C’est un arbre sacré qui a une réelle importance pour le peuple extra-terrestre, car en plus d’être le patrimoine du peuple, il communique avec toute la forêt de Pandora.

La grande guerre

Après tous ces évènements, se déroule une guerre sans merci entre les humains et les navis. Jack a préparé divers stratégies pour combattre les humains. Tout d’abord, il va commencer par cacher son appareil permettant de manipuler son avatar. Puis, grâce à l’autorité qu’il a acquise par rapport aux peuples navis, il réunira tous les peuples de pandora pour lutter contre l’envahisseur. Cependant, les humains de leur côté prévoient de détruire l’arbre âme à l’aide de plusieurs caissons d’acide, car le colonel Miles Quaritch a conscience qu’en le détruisant il aura un grand avantage sur ses ennemis.

Ainsi, les navis s’aideront de la faune et de la flore pour remporter cette guerre, tandis que les humains abuseront de la technologie. Les effets spéciaux de cette scène de guerre sont bien réalisés, l’action est bien fluide également et la 3D rajoute une bonne dose d’immersion. C’est une belle scène, même si sans surprise on saura que le peuple de pandora remportera la guerre. A la fin d’ailleurs, la prière de Jack porte ses fruits, car toute la faune se lie aux navis pour remporter la guerre. Ces confrontations se termineront par le combat final entre Jack en tant qu’avatar et le colonel Miles. Jack gagnera se combat de peu et avec une grosse dose de chance car son appareil d’avatar sera cassé. Une grande dose de chance aide également l’ex marine, car avec sa main il arrivera à éteindre un feu sur son bras et malgré l’air nocif de Pandora, sa copine Neytiri viendra lui sauver la vie in extremis… Sans surprise, Jack décidera de transmettre son esprit dans le corps de son avatar pour enfin devenir un navi pour toujours.

Conclusion

Avatar est donc un film classique qui est prévisible de A à Z. On sait comment ça commence et on arrive à deviner comme ça se termine sans trop de difficultés. Mais ce film dégage quand même quelque chose, car il est remarquablement bien réalisé. Les incohérences sont très peu nombreuses, je dirais même qu’à vue de nez il n’y en a aucune. C’est un scénario vraiment bien écrit, car il suffit de réfléchir un peu pour savoir que quasiment tout est expliqué. Les effets spéciaux restent honnêtes, même si on regrettera que des bandes annonces comme celle de Shrek 4 par exemple semblent présenter une meilleure qualité en 3D que celle du film Avatar. En tout cas, c’est un excellent divertissement que je conseille à toutes personnes aimant même un peu les univers fantastiques. Peut-être que ce film ne mérite pas tout l’engouement que les divers journaux lui ont apporté, mais il reste tout de même très agréable. Il parait que le réalisateur compte en faire une trilogie, mais je reste assez réservé pour la suite…

La vraie date : 19 février 2010